Programme de rappel de la Chaise haute Tuo

Depuis notre création, les opérations de Skip Hop sont guidées par un indéfectible engagement en faveur de la fabrication de produits de qualité. Ainsi, nos produits sont rigoureusement testés afin de garantir que nous fournissons à nos clients des produits sûrs, afin de faciliter leur travail en tant que parents.

Après avoir reçu des commentaires d’un petit nombre de parents, nous avons découvert que la Chaise haute convertible Tuo peut présenter un risque de sécurité potentiel si un ou plusieurs pieds étaient détachés du siège. Il s’agit d’un problème isolé qui n’affecte qu’une série de production limitée, achetée entre les mois de décembre 2016 et septembre 2017 aux États-Unis, au Canada, en Australie et au Mexique.

En travaillant en étroite collaboration avec la CPSC, nous avons lancé un rappel volontaire de produit concernant les Chaises hautes Tuo affichant les codes de date indiqués ci-dessous. Dans l’intérêt de la sécurité, nous encourageons les clients ayant acheté le produit concerné d’arrêter immédiatement l’utilisation de la Chaise haute tant qu’ils n’ont pas reçu leur produit de remplacement gratuit.

Nous nous excusons sincèrement pour tout inconvénient qui pourrait être engendré pour nos consommateurs et les remercions de leur compréhension.

 

Déterminez si votre Chaise haute convertible Tuo est concernée :

Localisez le code de date situé au dos de la chaise. Les codes de date ci-dessous sont inclus dans le rappel. Toutes les chaises ayant un autre code de date sont d’une utilisation sans danger.

Codes de date rappelés :

 

« Nuages gris » (modèle 304201) n’est pas inclus dans ce rappel.

 

Afin de commander votre chaise haute de remplacement gratuite, veuillez cliquer ici.

Vous pouvez également envoyer un courriel à notre équipe de service à la clientèle à l’adresse [email protected] ou appeler au 888-282-4674 du lundi au vendredi, de 9 h HE à 17 h HE. Les Chaises hautes Tuo ne peuvent pas être retournées ou remplacées dans les magasins de détail.

Il est également demandé aux clients de télécharger une photo du code de date de leur chaise, ainsi qu’une photo du siège tailladé. Cela permet de s’assurer que les chaises potentiellement dangereuses ne sont plus utilisées.